Des outils libres pour créer un portail communautaire

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Aujourd’hui de nombreuses solutions libres permettent d’allier des fonctionnalités de réseau social à de la gestion de projets, de tâches ou d’agendas, bref de mettre en place de véritables solutions de travail collaboratif attractives et à moindres frais. Nous avons sélectionné ici 4 programmes que nous avons testés et qui nous semblent assez matures pour être utilisés en production.
Les 4 logiciels présentés ci-dessous sont accessibles gratuitement et s’installent sur un espace d’hébergement compatible PHP/MYSQL (99% des offres du marché). Dans notre série « j’ai pas envie qu’on utilise mes données et celles de mes membres », avec ces outils vous pourrez créer des communautés privées, semis privées voire publiques sans vous soucier de savoir si votre vie privée ou celle des membres de votre communauté sera décortiquée par telle ou telle entité mal intentionnée.

Buddypress

Buddypress
C’est peut être le plus connu des quatre, et pourquoi me direz vous ? Peut être tout simplement parce qu’il s’appuie sur WordPress le système de gestion de contenu (ou CMS de l’anglais Content Management System) le plus connu et le plus déployé sur internet depuis de nombreuses années maintenant.  Buddypress s’installe sur son site WordPress comme une extension, directement depuis le tableau de bord (l’interface d’administration de WordPress). Une fois installé et activé, Buddypress vous permettra de gérer votre communauté et vous offrira les fonctionnalités suivantes : gestion de profiles, envoi de notifications, messagerie privée entre les membres, gestion d’amis, gestion de groupes (de discussion sur des thématiques par exemple), fil d’activité (c’est quoi ? Le mur facebook par exemple) etc…

On aime :

  • C’est une extension WordPress
  • Sa facilité de déploiement
  • Sa communauté d’utilisateurs
  • Ses mises à jour fréquentes
  • Les nombreuses extensions
  • Son système de thèmes

En savoir plus :

humhub

Humhub
Le dernier né des 4 mais il n’a pas à rougir face à ses ainés tant le nombre de fonctionnalités disponible est déjà conséquent. En y regardant de plus près son interface nous fait penser à un célèbre réseau social (le plus célèbre aussi de bleu vêtu). Il est ainsi très facile de publier une image, une video provenant de youtube ou vimeo ou un extrait musical trouvé sur souncloud. À la manière de facebook il suffira simplement de copier/coller l’url du contenu trouvé et le lecteur sera embarqué directement sur notre mur.
Humhub s’installe assez facilement et fonctionne avec un système de modules que l’on peut activer ou désactiver selon ses besoins en fonctionnalités. Ce choix permet à Humhub de ne pas être surchargé de composants non utilisés. Pour le moment il existe une petite dizaine de modules mais le catalogue devrait s’étoffer si le logiciel est assez déployé à travers le monde.
Malgré sa jeunesse, Humhub nous a très agréablement surpris et son interface est vite accessible dès la première connexion (peut être parce qu’elle reprend en partie les codes ergonomiques de facebook ?).

On aime :

  • L’ergonomie générale
  • Les notifications
  • Le fil d’activités (le mur qui ressemble à facebook)
  • La simplicité de publication de contenus
  • Le système de modules

En savoir plus :

Elgg

Elgg
Présenté comme un « puissant moteur open source de réseau social » sur le site du logiciel, Elgg n’en est pas à ses débuts et a même obtenu le prix du meilleur moteur de réseau social en 2008. Sa grande force réside dans sa communauté d’utilisateurs et de développeurs tout autour du monde et dans son impressionnante liste de plugins (extensions) qui lui permettent d’étendre ses fonctionnalités (plus de 2000 plugins recensés sur le site). Elgg s’appuie sur des fonctions de base comme la gestion de profiles, la gestion des groupes, un système de droit sur les fichiers assez souple, et un système d’API qui permet de développer des plugins et des web services. Son ancienneté fait sa force mais elle se ressent aussi sur son interface qui date un petit peu mais qui est tout de même agréable à utiliser si l’on aime la sobriété.

On aime :

  • Sa maturité
  • La quantité de plugins
  • La possibilité de customisation
  • Sa communauté d’utilisateurs
  • La gestion des droits
  • Le système d’API

En savoir plus :

openatrium

Open Atrium
Il possède de sérieux atouts à faire valoir du fait de son développement basé sur Drupal (3ème CMS le plus connu avec WordPress et Joomla). C’est certainement le moins facile des 4 à configurer et sa prise en main demandera d’y consacrer plus de temps que les autres mais sa base Drupal le rend extrêmement robuste et paramétrable à loisir. De plus ses fonctions de base sont très étendues. Parmi elles vous retrouverez : le fil d’activité, la gestion des profiles, les espaces de travail, les agendas, la gestion de taches, la possibilité d’embarquer toute sorte de médias, les notifications etc… Bref c’est du costaud et la maturité du projet se ressent : un atout pour une utilisation professionnelle.

On aime :

  • Sa base Drupal
  • Sa nouvelle interface qui s’adapte aux smartphones et tablettes
  • La robustesse qui s’en dégage
  • La souplesse de la mise en page
  • L’étendue des possibilités

En savoir plus :

Ces 4 logiciels offrent en outre, la possibilité d’en changer l’apparence graphique. Pour Buddypress et Elgg c’est assez simple à effectuer et les thèmes disponibles sont légions ; pour les autres c’est aussi envisageable mais cela demande un peu plus de temps de prise en main.

Évidemment cette liste n’est pas exhaustive mais ces 4 logiciels ont le mérite d’être installables sans trop de difficulté et ils possèdent tous des fonctionnalités clés pour mettre en place un espace communautaire de qualité. Chacun y trouvera certainement chez l’un ou l’autre des atouts intéressants.
Et si vous cherchez des alternatives à facebook, Google+ et comparses orientées réseau social et respect de la vie privée avant tout et qui sont utilisables sans installation aucune, vous pourrez aussi vous intéresser à des projets comme Diaspora ou encore le français Movim.

Les images de cet article proviennent de Wikipedia et de copies d’écran des sites des logiciels cités.

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
dolor. ante. quis, nec venenatis Phasellus sed vulputate, diam Donec ultricies Lorem