logo BGF
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Ce samedi s’ouvre la 5ème édition du déjà célèbre Bordeaux Geek Festival. Mais qu’est-ce vraiment que cet événement aux codes très précis ? Un repère de geek certes, mais pas que. Un think tank très green, une compétition de COSPLAY, un fablab, du e-sport mis à l’honneur cette année, des stands high tech et innovations… et une bonne grosse dose de Star Wars, cela va sans dire.

affiche BGF

Quand on n’est pas passionné de Fortnite, on a tendance à ne pas se sentir concerné par les rendez-vous tels le Comic Con, le Bordeaux Geek Festival (BGF) et autres événements cousins. Pourtant, le monde des geeks ne correspond plus au cliché que les plus rétifs ont toujours en tête. Aurélie Braud, chargée de communication du festival confirme :

« Quand on dit geek, les gens voient encore un mec qui mange sa pizza tout seul derrière son écran en jouant en réseau, mais ce n’est plus ça ! La gratuité des plateformes, la démocratisation des écrans dans les foyers et le retour des comics au cinéma font qu’il y a plus de geeks aujourd’hui. On voit des familles, des chefs d’entreprise, des artisans… Dans toutes les catégories, chacun a une référence qui lui correspond. »

Outre l’univers gaming, bien qu’important, le BGF a crée un think tank (1) pour penser le futur. Nommé Club Arthur Dent, on y tient des conférences sur la green tech, l’IA ou encore le transhumanisme. Le thème de cette édition étant « The Rise of the Machines » (2), le club se questionnera sur la présence des machines dans nos quotidiens et les conséquences autant pratiques que philosophiques. « C’est un événement culturel donc on doit faire passer des messages, notamment sur les avancées de la robotique, l’importance de la green tech ou la place des femmes » explique Aurélie Braud. En tout cas, ne venez pas leur dire que les jeux vidéo isolent les joueurs, ils vous riront au nez. Aurélie argumente : « Pokemon Go, tout le monde avait peur que ça isole totalement les joueurs alors qu’on a observé que les gens se regroupaient pour faire une partie, et allaient boire une bière après. Nous sommes convaincus que ça créée plus de liens que ça n’isole. »

Pour tous les sceptiques, vous pourrez aller vérifier au Parc des Expositions à partir de samedi et jusqu’à lundi.

Nathalie Troquereau

Aller sur le site du BGF

(1) Think tank : groupe de réflexion

(2) The Rise of the machines : le soulèvement des machines

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
tristique pulvinar Aenean mattis neque. consectetur