Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Semaine du 17/02 au 23/02/2020 –

Tous les vendredis, Médias-Cité vous présente une sélection d’articles repérés par l’équipe.

Doctolib VS RGPD : La licorne française de la santé est pointée du doigt par une enquête FranceInfo. La base de données colossale engrangée par le site de prise de rendez-vous, pourrait monnayer ces données si elles étaient rendues anonymes. Le saviez-vous ? Doctolib sous-traite le stockage de ces données ô combien sensibles à des entreprises extérieures, dans lesquelles on retrouve… Amazon. Le secret médical serait mis en péril avec cet outil peu maîtrisé par les médecins, et pourrait bien l’éventer pour un joli tas d’or.

Depuis l’éclatement de l’affaire Grivaux, impliquant la mise en ligne de vidéos privées à caractère sexuel, on entend cette petite musique réactionnaire : « mmm…c’est la faute des réseaux sociaux… la la la… » Numerama signe un article qui reprend les faits, c’est-à-dire toutes les étapes de la divulgation et la diffusion de ces images. Constat : sa viralité n’a que très très peu à voir avec les réseaux, qui s’en sont emparés tard. Que les politiques fassent diversion en remettant l’anonymat sur Internet au centre du débat désole la communauté avertie.

Ils ne sont pas que le mal, la preuve ! Les réseaux sociaux permettent, en ce moment, aux Chinois confinés chez eux par mesure de sécurité, de danser en groupe. Pas de concerts live en Chine depuis la fin janvier ? Qu’à cela ne tienne, les DJs, boîtes de nuits ou artistes, tous proposent des événements lives à suivre sur le réseau BiliBili. On fait des raves entre voisins, chacun de son côté de la rue, tourné direction fenêtre. Rompre l’isolement et créer de l’interaction sociale grâce aux réseaux, voilà qui ne va pas plaire à tout le monde.

Bonne lecture et bon week-end !

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
ut vulputate, ultricies sit pulvinar accumsan Aenean